Faire l’amour à la plage

Faire l’amour à la plage

 

Faire l’amour sur la plage est vraisemblablement l’un des fantasmes les plus répandus. Pendant l’été, il fait beau, il fait chaud! Les journées sont longues et le cadre des plages est incroyablement romantique. Rien de mieux pour tenter une nouvelle expérience sexuelle. Imaginez-vous déjà, au coucher du soleil, main dans la main avec l’amour de votre vie réaliser votre fantasme : faire l’amour sur la plage. Le sable chaud, le goût salé de sa peau dorée, la mer pour horizon…

A travers cet article, Under The Rocks vous donne des conseils et petites astuces pour faire l’amour à la plage et profiter pleinement.

1°) Pourquoi faire l’amour à la plage?

Il va sans dire que faire l’amour à la plage est une expérience unique et enrichissante et ce, pour plusieurs raisons. Cette pratique va s’avérer être géniale surtout lors de vos voyages. En effet, cela permet d’abord de casser la routine. C’est vraiment très lassant de faire l’amour toujours de la même manière et dans les mêmes endroits. La routine s’installe vite dans le couple et la flamme ne s’entretient pas par conséquent. Au moins sur la plage, vous avez la place que vous désirez, c’est bien mieux que dans un lit ou dans une voiture, non? Vous êtes libres de tester les positions que vous voulez, comme vous voulez, sans risquer de vous faire mal. De plus, vous aurez la sensation de faire un tout avec Mère Nature, seuls au monde, loin de tous et tous les regards. C’est super romantique tout ceci! Par ailleurs, vous montez d’un cran au niveau de votre sexualité. En fait, elle devient totalement assumée, celle-ci est plus épanouie, plus libre, la notion de plaisir prend alors tout son sens.

2°) Facteurs clés de succès

Pour que cette expérience érotique soit un succès, nous vous proposons quelques petites astuces. En effet, il faut repérer au bord de la mer un endroit tranquille. Par exemple situé à proximité d’une dune ou d’un buisson. Ensuite, il serait intéressant de trouver un abri de plage pour vous protéger des regards: certains modèles peuvent même se fermer comme une tente. De plus, ayez une grande serviette de bain, épaisse et de grande taille. Vous la poserez sur le sol pour ne pas vous coucher directement sur le sable, sinon gare à l’effet papier de verre si le sable s’en mêle. Pensez également à une autre serviette destinée à vous sécher, et que vous garderez à portée de main de manière à dissimuler l’érection. Pour les femmes, n’oubliez pas les lingettes pour l’hygiène, c’est crucial! Pour rendre l’expérience plus unique et conviviale, pourquoi pas du champagne dans une glacière?

3°) Positions sexuelles à privilégier

A/ La position du palmier

Dans cette position, revisitez Madame Bovary en mode plage, contre le tronc d’un palmier. Dirigez-vous vers un palmier éloigné. Monsieur s’adosse contre le tronc du palmier, avec nonchalance, les jambes allongées et Madame s’assoit sur lui. Elle lui tourne le dos dans la position du Capo Cabana. Les mains de Monsieur prennent appui de part et d’autres des cuisses de Madame pour un va-et-vient voluptueux. Les deux sexes sont donc emboités l’un dans l’autre. C’est alors que Madame oscille, telle une loutre des mers, d’avant en arrière, en équilibre pour un plaisir des plus agréables.  Pour que cela soit encore plus excitant, pendant que Monsieur fait des va-et-vient, il sirote un bon cocktail et passe un glaçon dans le cou de Madame. Il fait chaud, c’est hyper rafraîchissant.

B/ La position du parasol

Bien à l’ombre du parasol, lovés l’un contre l’autre, vous feriez bien une sieste crapuleuse. Tous deux couchés sur le flanc, gauche ou droit, à l’équerre, dans la position de l’arc en ciel, vous ne faites plus qu’un, pour les regards extérieurs. Pour assurer un point d’appui, l’air de rien, chacun tend les bras, l’un pour empaumer les épaules de sa bien aimé,et elle, ses fesses. Pour une extase complète, synchronisez vos mouvements pour atteindre le 7e ciel, en mode slow sexe estival!

C/ Le gardien de la grotte

Il arrive de trouver des grottes bien sympathiques sur certaines plages. De quoi vous inspirer! Pour cette position, l’homme se tient debout. La femme vient se placer juste devant lui et se penche vers l’avant en plaçant ses mains soit sur les parois de la grotte, soit sur ses tibias. Les mains de l’homme stimulent quant à elles le clitoris de madame pendant toute la durée du rapport. Pour plus d’intimité, vous pouvez évidemment utiliser votre serviette de plage pour vous couvrir. 

4°) L’amour dans l’eau

Il faut savoir que la lubrification vaginale naturelle d’une femme perd ses effets dans l’eau de mer. Avoir recours à un lubrifiant artificiel ? Cela ne marchera pas pour les mêmes raisons.L’humidité du sexe se prépare avant de rentrer dans l’eau. La solution reste par conséquent de se préparer sur la berge et de ne pas trop tarder pour rentrer dans l’eau. L’usage d’un préservatif masculin est quasi impossible. N’oubliez pas qu’il est naturel d’avoir des difficultés à maintenir une érection dans l’eau froide. Par ailleurs, la disparition de la lubrification dans l’eau peut être responsable d’inconfort désagréable à type d’échauffement.

Il n’y a pas de position idéale. Il faut forcément prendre appui sur un support solide. L’homme peut s’agenouiller sur le fond de l’eau. La femme enserre la taille de son amant avec ses deux jambes et se laisse porter par les flots.

5°) Focus sur les plages les plus romantiques d’Europe

Les plages les plus romantiques d’Europe sont entre autres : Barcelone (Espagne), Nice (France), Ibiza ( Espagne), Brighton ( Angleterre), Cannes ( France), Antibes ( France) , Malaga ( Espagne), Palma ( Espagne), Gotland/ Visby (Suède), Alanya ( Turquie), Algarve (Portugal). Par ailleurs, il semble que les bords de la méditerranée soient les plus propices pour rencontrer l’âme soeur. La douceur du climat sans doute. Et que l’Espagne soit le pays le plus plébiscité pour rencontrer l’élu de votre coeur et pourquoi pas passer un moment torride sur la plage. D’autant plus que plusieurs études tendent à démontrer que l’été reste la saison la plus propice pour rencontrer une personne. Détente, euphorie et libido en ébullition surtout sur les plages : tous les ingrédients sont réunis pour s’adonner aux rencontres amoureuses.

 

Cet article t’a plu? Alors n’hésite pas à nous laisser un petit commentaire! La bise estivale!


LES MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES

LES MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES

Selon un dicton brésilien, faire l’amour avec un préservatif,c’est comme manger un bonbon avec son papier. Cela est certes très hilarant mais il encourage un comportement à risque surtout pendant les vacances et les voyages. Loin des soucis de la vie quotidienne, les rencontres exotiques représentent des risques énormes pour la transmissions des MST. Parce que ta santé nous tient à coeur, Under the Rocks te liste dans cet article les maladies sexuellement transmissibles les plus courantes.

Aperçu global

Selon l’institut de veille sanitaire, l’augmentation des maladies sexuellement transmissibles est aujourd’hui alarmante. La majorité des personnes touchées a moins de 30 ans. L’augmentation de la fréquence des rapports sexuels ainsi que le nombre de partenaire favorisent des comportements sexuels à risque. Le préservatif est beaucoup moins utilisé même si  les personnes ne se connaissent pas bien. Ce comportement est observé pendant les voyages. En plus de ces risques, la résistance des médicaments est aujourd’hui un facteur à prendre en compte. S’ajoute à cela le fait que beaucoup de personnes ont aussi recours à l’automédication. En effet, elles ont peur d’aller voir un médecin ou d’apprendre qu’elles ont une MST. Mais quelles sont les MST les plus courantes?

1°) L’herpès génital

L’herpès génital est dû à un virus. Il se manifeste par l’apparition de petites vésicules. Elles sont localisées au niveau de l’appareil génital, de l’anus ou des fesses. Ces vésicules entraînent par conséquent des démangeaisons, des brûlures, voire des douleurs. Cependant, elles peuvent également passer inaperçues. Une fois la crise passée, l’herpès génital reste à vie dans l’organisme et peut réapparaître de ce fait à tout moment. En l’occurrence en période de grande fatigue ou pendant les règles. Il va sans dire que le virus de l’herpès est contagieux. L’utilisation des préservatifs est donc indispensable. Néanmoins, il est possible d’être contaminé par les vésicules situées à proximité des organes génitaux. C’est à dire là où le préservatif ne protège pas. Il est donc préférable de s’abstenir d’avoir tout rapport sexuel pendant une poussée d’herpès. Si vos poussées d’herpès sont fréquentes, votre médecin pourra vous prescrire un traitement préventif à emporter en voyage.

2°) La syphilis

La syphilis est due à une bactérie. C’est une maladie contagieuse. Elle se manifeste tout d’abord par une ulcération, en général au niveau des organes génitaux ou de la gorge. Cette ulcération n’est pas douloureuse et passe donc inaperçue. Sans traitement antibiotique, de petites taches rose pâles ou rouges peuvent ensuite apparaître sur le corps. La maladie peut s’aggraver des années plus tard avec des atteintes des articulations; du cerveau, des yeux, etc. Il va sans dire que même s’ils restent indispensables, les préservatifs n’offrent pas une protection absolue contre la syphilis. En effet, la contamination peut survenir lors d’un baiser profond. Par conséquent, si votre voyage a été l’occasion de nombreuses rencontres amoureuses, et en particulier dans des pays où les moeurs sexuelles sont assez libres, pensez à faire un test de dépistage. C’est le seul moyen de savoir si vous êtes infecté. En effet, il existe des centre de dépistage anonyme et gratuit dans de nombreuses villes.

3°) Le lymphogranulome vénérien ( LGV)

C’est une maladie sexuellement transmissible due à Chlamydia trachomatis. Il entraîne une hypertrophie douloureuse des ganglions lymphatiques au niveau de l’aine et parfois une infection rectale. Le LGV commence par une petite vésicule qui passe souvent inaperçue et cicatrise rapidement par conséquent. Elle provoque ensuite le gonflement des ganglions lymphatiques qui deviennent sensibles. Le médecin suspecte l’infection en présence des symptômes et la confirme par des analyses de sang. Des antibiotiques pris pendant trois semaines , peuvent guérir l’infection , mais les ganglions lymphatiques restent parfois gonflés. Le LGV est présent dans la plupart des zones tropicales et subtropicales, mais il est rare dans des pays comme les USA. Toutefois, des épidémies ont été signalées parmi les hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes en Europe, en Amérique du Nord et en Australie. Les infections rectales provoquées par ces bactéries sont devenues plus fréquentes chez les personnes qui pratiquent le sexe anal.

4°) Le chancre mou

Dans les pays industrialisés, le chancre mou est rare. Cependant, c’est une cause fréquente d’ulcérations génitales dans les pays en voie de développement. Ainsi, comme le chancre mou est responsable d’ulcérations génitales, les personnes infectées sont plus susceptibles de contracter le VIH et de le transmettre. Les symptômes apparaissent 3 à 7 jours après l’infection. De petites vésicules très douloureuses se forment sur les parties génitales ou autour de l’anus avant de se rompre rapidement. Elles laissent des ulcérations superficielles, ouvertes et à bords irréguliers. Ces ulcérations peuvent s’étendre et confluer. Parfois, elles s’étendent en profondeur et endommagent d’autres tissus. Les ganglions de l’aine peuvent devenir douloureux, s’agrandir et donc provoquer la formation d’un abcès appelé bubon. La peau située dessus de l’abcès peut devenir rouge et brillante et se rompre pour permettre l’évacuation du pus contenu dans les ganglions au niveau  de la peau.

 

Après l’énumération de ces quelques maladies sexuellement transmissibles, il paraît judicieux et convenable d’utiliser les préservatifs pour toute aventure sexuelle nouvelle. Tu pars certes en vacances mais pas les maladies et autres infections. Elles sont à l’affût et et guettent en ces beaux jours d’été.

Cet article t’a plu? N’hésite pas à laisser un commentaire et à faire un petit don à Under The Rocks.

 

Les pratiques sexuelles atypiques en fonction des pays

Les pratiques sexuelles atypiques en fonction des pays

Au cours d’un tour du monde, les pratiques sexuelles varient en fonction des pays. Des plus insolites, aux plus bizarres, retrouvez sur Under The Rocks aujourd’hui un tour du monde des pratiques sexuelles en fonction des pays que vous visitez.

Commençons par les plus insolites :

Au Japon, nous pouvons croire à un remake de « La Momie ». En effet, certains fétichistes pratiquent un jeu des plus typiques : se transformer en personnes blessées par le biais de bandes en tissu. Ils se recouvrent de la tête aux pieds : et apparemment c’est super excitant.

En Grande-Bretagne, il y aurait comme pratique courante de faire l’amour avec des mannequins. Des femmes/hommes grandeur nature mais entièrement en plastique.

Au Nigéria, nous trouvons des adeptes de la nature. Je m’explique : il est de coutume de s’aimer au milieu des bêtes sauvages. Si vous avez prévu un détour par l’Afrique, vous trouverez de très belles espèces parmi lesquelles vous pourrez vous abandonner avec votre moitié. Conseil : ne choisissez pas de bêtes féroces pour ne pas que ce soit la dernière fois que vous atteignez le 7ème ciel.
Les Etats-Unis sont fait pour les amateurs de « Pony Play ». Adaptes de sadomasochisme ? Vous pouvez exercer ce jeu de rôle simple : l’un joue un poney, l’autre le maître. Au cours d’une balade, celui qui joue le poney se voit mettre des rênes et traîner son maître dans les rues.

Poursuivons par les plus étranges :

Au Brésil tout est question de courage et de bravoure. Afin de conclure avec sa moitié, les brésiliens doivent s’adonner à un rituel guerrier : à la fin il n’en restera qu’un. Une fois le combat gagné, l’homme se doit d’offrir un poisson à sa belle pour gagner ses faveurs.

En Australie, on ne serre pas la main comme en France, non ! On se serre le pénis.

En Colombie est pratiquée une chasse un peu particulière : au cours d’un cérémonie favorisant la fertilité, les femmes se doivent de courser les hommes et ont pour objectif de les faire tomber. Chose faite : les hommes doivent offrir leur corps en récompense.

Liste non exhaustive, la team UTR espère que tu auras apprécié ce petit tour du monde des pratiques atypiques. N’oublions pas que encore dans le monde, le sexe n’est pas partout sans tabou. Mais si vous souhaitez vous abandonner à de nouvelles pratiques sachez que certains pays sont très libres.

VOYAGER EN COUPLE

VOYAGER EN COUPLE

Voyager en couple est un projet bien différent de celui de partir seul, mais qui apporte tout autant de richesses. Comme le disait Christopher McCandless, “le bonheur n’est réel que quand il est partagé”. Parce que les émotions sont les plus intenses à deux, on te détaillera dans cet article tous les avantages du voyage en couple mais aussi les nombreux défis à relever.Tout ceci pour te donner envie de voyager avec ta douce moitié…

 

I/ Les avantages du voyage en couple

Les voyages forment la jeunesse, transforment les âmes vagabondes pour les faire évoluer. Mais il est également reconnu que le voyage est bénéfique pour le couple. De façon plus nuancée, le voyage peut être perçu comme un accélérateur relationnel: “ça passe ou ça casse”. Si un juste équilibre est trouvé, le voyage permet de faire un bond dans la maturité du couple et d’aboutir à la situation qui n’aurait été atteinte que des mois, voire des années, plus tard.

1°) Se (re)découvrir en voyage

En voyage, les conjoints sont ensemble 24h/24. Cela permet indubitablement d’apprendre à mieux connaître l’autre, que ce soit dans ses petites manies, qui étaient passées inaperçues dans la vie quotidienne jusque-là, ou dans ses réactions face aux bonnes et moins bonnes expériences faites sur la route. Être plongé dans un environnement totalement différent nous pousse à développer de nouveaux comportements, en réaction à ces nouvelles expériences. Ainsi, le voyage en couple permet de lever un coin du voile sur la personnalité de son conjoint, qui sans doute jamais n’aurait été visible de cette façon dans le quotidien. Par ailleurs, parler beaucoup, du fait de la proximité, permet également d’en apprendre encore sur son conjoint, son histoire, ses aspirations et sa personnalité.

2°) Créer l’histoire

Les moments forts et les souvenirs communs qui naissent pendant le voyage créent petit à petit l’histoire du couple. Cette histoire formée pendant et par le voyage sera unique, spéciale et hors du commun. Les souvenirs des années sédentaires passées ensemble, avec comme tempo la rengaine “métro-boulot-dodo”, paraissent souvent fades et inconsistants face aux souvenirs forgés sur les routes. Ces derniers, sur quelques mois, surpassent largement ceux amassés en plusieurs années de vie sédentaire, tant quantitativement que qualitativement.

3°) Se faire confiance

Quand vous êtes loin de tout, que vous n’avez plus de repères, il se peut que vous soyez confrontés à quelques difficultés: de langue, d’orientation… Dans ce cas, vous devez bien vous débrouiller et c’est dans ce genre de situation que la belle équipe que vous formez va se réveiller: vous allez devoir vous faire confiance mutuellement en fonction de vos compétences, vous entraider, être indulgent si l’autre se trompe ( vous êtes tous les deux dans la même galère après tout!), mais aussi apprendre à faire des compromis si vos choix divergent. Mais quelle fierté lorsque vous vous rendez compte que vous vous en êtes sortis comme des chefs et que le climat de voyage vous a permis de régler chaque difficulté avec le sourire. C’est encourageant pour le retour à la vie quotidienne et par dessus tout vous développez votre complémentarité!

4°) Faire des économies

Voyager à deux, c’est bien évidemment du bonheur partagé, mais soyons honnêtes deux minutes: c’est un joli moyen de faire des économies! Certes cet argument n’est pas des plus romantiques mais il est bien réel! Cela commence déjà par les logements : Généralement une chambre double dans une auberge de jeunesse par exemple revient moins cher que 2 chambres simples, et parfois même moins cher que 2 lits en dortoir! Par ailleurs, à deux, on peut aussi partager des repas: En Amérique du sud les portions sont souvent immenses , du coup il n’est pas rare de commander un seul plat et de le manger à deux!

5°) Une sexualité originale et épanouie

Il va sans dire que faire le tour du monde en couple favorise les rapprochements physiques. En effet, c’est un excellent moyen de pimenter sa sexualité et d’essayer des choses que jamais vous n’aurez faites! Ainsi, vous aurez l’occasion de faire l’amour en pleine nature, dans des endroits insolites, avec des positions différentes et franchement cela casse véritablement la routine. De toutes les façons, notre équipe vous réserve de croustillants articles rien que sur la sexualité pendant votre voyage en couple! Alors restez connectés!

II/ Comment anticiper les crises?

On ne va pas se mentir, il y aura forcément des tensions lors de votre voyage en couple! On vous propose donc quelques petites astuces pour les surmonter. D’abord, la communication et l’échange et sont très importants. Comme à la la maison et encore plus dans le voyage, c’est indispensable d’écouter l’un et l’autre pour se respecter. Quelque chose ne va pas? parlez-en et ne gardez rien pour vous! Ensuite, n’hésitez pas à rencontrer des gens. En effet, pendant un voyage d’un an, on est ensemble 24H/24 alors allez vers les autres dans les auberges de jeunesse ou les lieux animés. On s’ouvre un peu aux autres et on laisse son partenaire vivre. Par ailleurs, faites des concessions et des compromis: on n’a pas toujours envie de faire telle ou telle activité mais faire souvent plaisir à sa moitié renforce vos liens. De plus, soyez indépendants. Si il ou elle en a besoin, laissez-lui sa liberté ou du temps même une journée et retrouvez vous le soir pour discuter de ce que vous avez fait.
Enfin, favorisez un cocktail très délicieux: fous rires, blagues, surprises et montrez le meilleur de vous même.

Faire l’amour devant les meilleurs paysages

Faire l’amour devant les meilleurs paysages

Faire un tour du monde seul est quelque chose d’extraordinaire. Que vous partiez seul ou avec votre moitié ou bien encore que vous rencontriez quelqu’un durant votre périple, nous te livrons ici les plus beaux endroits pour partager un moment intime et inoubliable à deux.

Première destination : le bout du monde avec Ushuaïa en Argentine. Il s’agit de la région qui se rapproche le plus de méridien. Ainsi, proche de l’Antarctique il faut savoir se tenir chaud. Quoi de mieux que de se laisser aller sous des baisers et des caresses pour se réchauffer ?

S’en suit la merveilleuse Honolulu à Hawaï… Peut-être que l’amour sur la plage semble un peu vu et revu, mais pour cette fois là, croyez-moi, ça ne sera pas du déjà vu. Imaginez vous trouver un endroit sur la plage pour s’abandonner dans les bras de sa moitié tout en admirant un somptueux coucher de soleil. On n’oubliera pas de reprendre son collier de fleur une fois terminé !

Clicher me diriez-vous ? Mais comment ne pas évoquer la ville de l’amour dans cet article. Paris ! Paris respire l’amour. Vous n’aurez aucun mal à non seulement être romantique en vous baladant sur le pont des amoureux, mais aussi à être torride avec votre moitié dans une belle chambre avec la Tour Eiffel comme seule spectatrice de vos ébats.

Pour continuer dans des destinations Françaises : le village de Saint-Emilion par ses charmes bucoliques et médiévaux attirent de nombreux amoureux. Une légende raconte que l’Ermitage du moine Emilion vint s’y exilé. Dans une grotte il y s’y trouve un siège de méditation qui est devenue au fil des siècle un siège de fertilité. Les couples qui s’y assoient se voit devenir 3 dans les prochains mois. Quoi de mieux que de partir voyager à 2 pour revenir à 3 ?

Comment parler ne pas citer la belle ville de Venise en Italie ? Capitale de l’amour, si vous n’êtes pas encore amoureux, venez visiter cette merveilleuse ville et vous le serez certainement. Il n’y a pas forcément de lieu atypique où faire l’amour, mais nous voulions mettre cette ville en avant car elle est à elle seule un appel à l’amour. Son carnaval, son euphorie, ses balades en gondoles et ses nombreux restaurants gastronomiques vous mettrons dans l’ambiance pour une nuit remplie de passion.

De l’autre côté du globe se trouver la merveilleuse ville de Kyoto. Cette dernière est connue pour ses merveilleux paysages fleurit parmi lesquels le cerisier blanc domine ardemment. Quoi de plus romantique que d’éclore en même temps que les cerisiers de ce magnifique endroit ?

Bien sûr il reste de nombreuses destinations à découvrir… Mais quoi de mieux que de patienter, d’attendre nos prochaines destinations, pour laisser le désir monter ?

Un tour du monde en famille

Un tour du monde en famille

Il va sans dire que de nos jours, la nécessité de faire une année off s’impose. Loin de la course effrénée qui rythme nos vies, du stress et des préoccupations quotidiennes. Entre les enfants et les boulots respectifs, nous n’avons le temps pour rien. Faire un tour du monde en famille s’avère être une idée judicieuse dans la mesure où c’est l’occasion de se poser, de se retrouver en famille et de vivre avec ses enfants, le tout, libérés de la pression du temps. Dans cet article, on essayera de répondre à toutes les questions qui vous taraudent l’esprit en termes de long périple en famille.

 

Quelle expérience avant d’entreprendre un tour du monde en famille ?

Il est clair qu’avant de se lancer dans un grand voyage en famille, il est bon d’avoir déjà une certaine expérience du voyage entre adultes, histoire d’avoir une idée de ce qui vous attend ! Si ce n’est pas le cas, commencez par un plus petit voyage avec votre famille : Cela va vous permettre de vous conforter dans votre envie de tour du monde et de trouver la forme de voyage qui vous convient. En effet, faire le tour du monde en famille est une grande aventure qui nécessite une véritable implication. Les parents, sachez que vous devez tous les deux partager le même désir de faire le tour du monde pour que l’atmosphère soit des plus conviviales avec vos enfants.

 

Le meilleur âge pour les enfants en tour du monde

Il est bien rare que les enfants partagent les rêves de voyages lointains des parents. On ne demande pas l’avis de l’enfant pour habiter à la campagne plutôt qu’en ville, on leur impose de manger des légumes et même d’aller à l’école. Et oui, les parents ont parfois le droit de prendre des décisions arbitraires, c’est leur rôle.

Décision arbitraire ne signifie pas inconsidérée. Il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte. La personnalité et la psychologie de l’enfant en font évidemment partie. Une fois le projet lancé, il faut habituer l’enfant à l’idée en lui montrant des photos, des films, ou des livres. Il se fera une idée de ce qui l’attend lui et la famille. Pour un adolescent, c’est différent. Parmi les nombreuses conséquences de partir en tour du monde, il y a surtout celle de devoir quitter leurs amis. À partir de 13 ans, mieux vaut ne pas imposer un tour du monde à un ado. Il doit en avoir envie, tout comme les parents. Tout le monde est différent, mais rassurez-vous, l’idée est généralement bien reçue. Et puis partir voyager ça veut aussi dire arrêter l’école pendant un moment et ça, ça réjouit la plupart des ados.

Il est difficile de donner un « meilleur âge » pour partir en tour du monde. Finalement, c’est le bonheur qui compte et ça, on ne peut pas l’hiérarchiser par âge. Cependant, on peut affirmer que voyager avec des petits de moins de cinq ans, c’est beaucoup plus compliqué. Il faut penser aux couches pour les plus jeunes, transporter plus de bagages, être attentif aux problèmes sanitaires, ils se fatiguent vite etc. Le primaire, entre huit et neuf ans, est certainement l’âge le plus simple. Les enfants peuvent prendre part à toutes les activités et se passer des copains sans trop de difficultés.

 

QUEL BUDGET PREVOIR ?

C’est la partie la plus stressante et la plus décourageante j’avoue ! On se demande bien à combien vont nous revenir toutes les charges ? ou va-t-on voyager dans de bonne condition ? Les dépenses sur place représentent la plus grosse partie du budget lors d’un long voyage : environ les deux tiers de la moyenne. Viennent ensuite les billets d’avion qui représentent environ un cinquième du coût total. Le reste des dépenses est principalement composé de l’équipement, de l’assurance, des visas et des vaccins. Il y a plusieurs facteurs qui influent sur le budget du voyage notamment la durée du voyage, les pays que vous allez visiter mais également le rythme du voyage. Mais d’une manière générale, voyager à plusieurs permet de diviser les coûts par deux : les chambres, les taxis et les guides de randonnée. Si vous voyagez en famille, vous ferez à coup sûr des économies d’échelle ! Pourquoi ? Eh beh parce que les enfants mangent moins et peuvent dormir dans la chambre de leurs parents. De plus, les enfants ne paient pas forcément les transports en commun lors des différentes visites. De toutes les façons, le budget moyen pour un voyage d’un an est de :

  • En solo 15 300 euros
  • A deux 31600 euros
  • En famille 58 100 euros

Alors cela vous tente-t-il ? c’est vraiment très simple ! Commencez à épargner et vous verrez que les choses seront beaucoup plus aisées pour vous.

  

La scolarité des enfants

Là, c’est vraiment une question qui taraude l’esprit ! et cela peut vraiment freiner la bonne volonté de certains parents de faire le tour du monde avec leurs enfants. On se dit peut-être que l’enfant aura des lacunes, et un grand retard sur ses camarades qu’il a laissés en venant. Mais pourtant, c’est le tout le contraire ! Entre six et 16 ans, l’instruction est obligatoire. On a cependant tout à fait le droit d’organiser cette instruction en famille.

Il n’est pas obligatoire de suivre le programme scolaire officiel à la lettre. La famille fait ce que bon lui semble. Néanmoins, il est bon d’avoir conscience du socle commun de connaissances et de compétences défini par l’éducation nationale qui n’est pas trop spécifique. Le premier pas est d’abord de déscolariser les enfants. Notons qu’il y a plusieurs types de déscolarisation : la déscolarisation officielle et la déscolarisation officieuse.                                                                                    

La déscolarisation officielle consiste à adresser une demande de déclaration d’instruction dans la famille au directeur d’académie (DA-SEN). Vous recevrez une lettre donnant l’accord. Il faut ensuite prévenir le maire de la commune de résidence en accompagnant le courrier de la réponse du DA-SEN en photocopie.

N’oubliez pas non plus de prévenir les enseignants et directeurs d’établissements de vos enfants.

 

Officieusement, il est possible de s’arranger directement avec les enseignants et la direction de l’école de vos enfants. Si vos enfants sont bons élèves, il y a de bonnes chances qu’ils acceptent d’organiser la désinscription de l’école sans prévenir l’académie. Ils réservent alors une place pour vos enfants en classe supérieure. L’école et vous-même évitez ainsi des tracasseries administratives, la déclaration d’instruction dans la famille ou le contrôle d’un inspecteur de l’éducation nationale.

Dans tous les cas chers parents, ne vous inquiétez pas ! L’important pour vos bout ’chou c’est le français et les mathématiques. Le reste (histoire géographie) n’est pas bloquant. Même avec une seule heure d’enseignement par jour avec votre enfant, il apprendra aussi bien que dans une classe avec 25 élèves. Mieux, dans les conditions du tour du monde, il va acquérir une très bonne culture générale tout naturellement et même améliorer son niveau en langues étrangères très rapidement.

 

LE CNED

C’est l’organisme d’enseignement à distance officiel de l’éducation nationale. Il dispense un enseignement de qualité (officiel) avec de vrais enseignants qui suivent personnellement l’avancée de vos enfants, corrigent les devoirs, etc. Le CNED donne un cadre, une ligne directrice parfaitement définie qu’on n’a plus qu’à suivre docilement. Et puis, il permet surtout de décharger les parents d’une bonne partie du travail d’enseignement. L’enseignement complet dit « réglementé » suit le programme exact et complet de l’éducation nationale. Il comprend toutes les matières. On doit impérativement rendre les devoirs en temps et en heure scrupuleusement. Dans le cas contraire, on est soumis aux mêmes conséquences que si un élève à l’école ne se rendait pas en cours et ne rendait pas ses devoirs. En gros, le redoublement. Comme pour une classe normale, en fin d’année les professeurs se réunissent pour décider du passage en année supérieure.

On peut aussi suivre les cours du CNED en enseignement libre. On peut alors décider de ne suivre que certaines matières. Le CNED ne décide alors pas du passage en année supérieure ou du redoublement, c’est le rôle du DA-SEN, le directeur d’académie. L’enseignement libre du CNED est payant. De l’ordre de 500 à 700 € l’année quel que soit le nombre de matières suivies.

 

Les vaccins et visas

N’oubliez surtout pas de vous munir d’un carnet de vaccination international et de faire vos vaccins ainsi que les vaccins de vos enfants. En effet, il a certains endroits du monde qui pullulent de maladies tropicales comme la fièvre jaune, le paludisme et plein d’autres encore ! Faire le tour du monde c’est bon, mais avoir une santé de fer c’est encore mieux ! L’institut pasteur reste le meilleur endroit pour faire tous vos vaccins pour votre tour du monde. En ce qui concerne le visa, vous avez de la chance !! Vous êtes dotés d’un passeport français et il y a une panoplie de destinations à votre portée qui ne demandent pas de visas ! Vous présentez juste le passeport et vous pouvez passer. Par contre, il y en a d’autres qui demandent. Tout dépend vraiment de votre destination et renseignez vous bien sur la procédure.

 

Le logement en famille

Vous pouvez loger dans une grande variété d’endroits. De façon non exhaustive, on peut citer : l’auberge de jeunesse, la guest house (petit hôtel tenu par une famille), camping, location d’appartement entre particuliers avec le site AIRBNB, ou encore camping-car en location… Il est rare que les familles tentent l’expérience couchsurfing. Faire du couchsurfing consiste à se faire héberger gratuitement chez des habitants accueillants.

Généralement, les familles évitent les logements vraiment « 1er prix » qui peuvent s’avérer sales ou manquer du minimum de confort, ce qui est très relatif.

 

En conclusion, faire un tour du monde en famille est une expérience enrichissante et inoubliable. Elle est surtout unique et exceptionnelle et on ne peut pas le regretter ! Vos enfants reviendront grandis ouverts à la diversité, à la richesse culturelle ; tolérants soucieux de protéger le monde (écolos en herbe) ; avides de nouvelles connaissances et de nouvelles rencontres ; la tête pleine d’images, de sons, d’odeurs, de couleurs, de souvenirs formidables… pour avoir d’autres priorités et une vision du monde un peu différente de ce que la société nous pousse à avoir.