Comment voyager écoresponsable

Comment voyager écoresponsable

Quand on voyage, on réalise à quel point la nature est magnifique mais o combien menacée de nos jours. Etant un projet Eco Responsable, nous sommes sensibles aux préoccupations écologiques et nous voulons sensibiliser les voyageurs à s’organiser de manière à réduire leur impact afin de ne laisser que des empreintes de pas. C’est pourquoi dans ce blog, nous vous montrerons quelques astuces et gestes simples pour voyager de manière écolo.

1. Le choix des moyens de transport

Le transport est un élément indispensable quand on voyage. Cependant, force est d’admettre que les transports sont aussi responsables d’une part non négligeable des émissions de gaz à effet de serre dans le monde et de facto du réchauffement climatique. Il faut privilégier les modes de transports les moins polluants autant que possible. Le plus polluant d’entre eux reste l’avion : il faut vraiment limiter les transports en avion au profit du train, du bus et du bateau. Pour une empreinte encore plus neutre, le vélo et la marche s’avèrent être des choix judicieux. Arrivé à destination dans votre pays d’accueil, n’hésitez pas à prendre les transports en commun !

2. Le choix de l’hébergement

Il est préférable de se loger dans des hébergements éco responsables ou écolabellisés qui œuvrent pour l’écologie en mettant en place des pratiques responsables en réduisant la consommation d’énergie, en réduisant le débit de l’eau ou encore en recyclant leurs déchets ou leurs eaux usées.
Pourquoi pas également loger chez l’habitant ou faire du Couch Surfing? Cela réduira non seulement votre impact et vous donnera une expérience bien plus riche ! Privilégiez aussi les petites structures hôtelières en phase avec la nature qui ont des valeurs au détriment des grosses qui prennent trop d’espace.

3. L’alimentation et les gestes au quotidien

En ce qui concerne l’alimentation, il faut opter pour les spécialités locales et les restaurants familiaux qui utilisent des ingrédients de saison, qui ont fait le choix du bio ou de la cuisine végétarienne. De plus, il faut réduire sa consommation d’aliments à base d’huile de palme. En effet, des forêts entières sont actuellement détruites pour en faire des plantations. Par ailleurs, privilégiez les pailles en inox ou en bambou, les couverts réutilisables ou à emporter, les mouchoirs en tissu. Investissez dans des gourdes : C’est se passer de passer de dizaine voire de centaines de bouteilles d’eau en plastique ! N’emportez pas d’emballages inutiles et utilisez des sacs en tissus au lieu des sacs plastiques. Utilisez des tupperware pour la street food.

4. Les crèmes solaires

Le saviez-vous ? Chaque année, entre 4000 et 6000 tonnes de crèmes solaires sont déversées en mer portant atteinte aux écosystèmes du fait de nano particules qu’elles contiennent. Il est évidemment important de se protéger du soleil mais évitez de vous exposer quand le soleil tape fort ! Ou utilisez des crèmes solaires certifiées bio ou à base de zinc. Pensez également aux produits d’hygiène écolo pour ne pas polluer les eaux, les rivières et les océans.

5. La gestion du linge et de l’eau

Nous vous conseillons d’être vraiment minimaliste : Moins vous prenez d’habits, moins vous avez de linge à laver et plus vous ne gaspillez pas l’eau. Car dans certains pays, l’eau est vraiment une ressource rare et nous nous devons de la préserver. Pour la lessive, il faut privilégier des savons bio parce que très souvent il y a une très mauvaise gestion des eaux grises et les produits chimiques polluent les endroits dans lesquels on se trouve. De même, quand vous êtes dans les hôtels, vous pouvez demander que votre linge ne soit pas changé tous les jours. Prenez de courtes douches pour ne pas gaspiller l’eau.

6. Les activités et loisirs

Nous vous conseillons de regarder avec vos yeux. C’est-à-dire de ne pas cueillir par exemple des fleurs ou ne pas ramasser des pierres qui sont peut-être en voie d’extinction. Evitez les attractions irrespectueuses des animaux, veillez toujours à leur bien être lors des rencontres avec eux. Pourquoi ne pas les observer dans leur habitat naturel ? Veillez à ne pas polluer les plages avec des déchets ; pas de mégots sur les plages.

Voyager sans polluer est faisable, il faut tout simplement la volonté de le faire !

Voyager Ecoresponsable

Voyager Ecoresponsable

QUE FAUT-IL PENSER POUR SA SANTÉ AVANT SON DÉPART POUR UN TOUR DU MONDE ?

QUE FAUT-IL PENSER POUR SA SANTÉ AVANT SON DÉPART POUR UN TOUR DU MONDE ?

1. PASSEZ VOIR VOTRE MÉDECIN POUR LES CONTRÔLES ET LES ORDONNANCES

Un bilan chez son médecin traitant, pourquoi faire ?

Il est conseillé avant un tour du monde 🌏, de faire un bilan complet avant de partir afin de récolter les conseils de son médecin et d’être sûre que tout va pour le mieux.

Si, par exemple, vous avez une maladie chronique et que vous suivez un traitement particulier, il est souhaitable d’obtenir une ordonnance pour une année et de se renseigner pour savoir si les médicaments en question sont disponibles dans ton pays de destination.

Pour les demoiselles, penser à faire un contrôle chez le gynéco, vous pourriez demander une ordonnance pour avoir votre contraception pendant 1 an ou plus.

 

2. LES VACCINS

Faire un bilan chez ton médecin vous permettra également de savoir si vos vaccins sont à jour.

Vous pourriez très bien aussi aller dans un centre de vaccination, ça vous évitera peut-être de devenir tout jaune en Asie 😉

Une liste des pays que vous allez visiter sera appréciable pour votre médecin ou n’importe quel spécialiste.

Nous avons établi une liste des maladies contre lesquelles, il faut se faire vacciné :

  • La Fièvre Jaune (d’où mon commentaire ci-dessus – Vaccin obligatoire pour rentrer dans certains pays),
  • La rage,
  • Les hépatites,
  • La typhoïde,
  • La diphtérie et le tétanos.

 

3. PRENDRE UNE ASSURANCE

Caisse des français à l'étranger CFEIl est essentiel de vérifier que l’on est bien assuré avant son départ. Vouspouvez souscrire à une assurance tel que la CFE (Caisse des Français à l’étranger), Chapka, etc ou à une assurance tour du monde.

Une assurance tour du monde permet de couvrir les maladies, accidents et comprennent souvent d’autre élément important tel que le rapatriement, la responsabilité civile, les annulations de vol, les sports qui peuvent vous mettre en danger, la perte et le vol des bagages.

 

4. LA TROUSSE DE PREMIER SECOURS : L’INDISPENSABLE !

Cette trousse de premier secours est indispensable en voyage, elle vous sauvera la vie mainte fois si elle est petite et bien remplie. Eviter de courir chez le médecin pour un petit mal de tête ou bobo.

👉 Nous vous avons préparé une liste de ce que vous pourriez mettre dans celle-ci :

  • Protection solaire,
  • Anti-moustique,
  • Antiseptiques,
  • Petit stock de pansements, compresses et bandage élastique,
  • Antipaludique (si nécessaire),
  • Antalgiques (contenant du paracétamol ou ibuprofène : Soulager les douleurs & Lutter contre la fièvre),
  • Médicament pour l’intestin (anti-diarrhéiques).

CONSEILS : PRÉPARER SON ITINÉRAIRE POUR UN TOUR DU MONDE

CONSEILS : PRÉPARER SON ITINÉRAIRE POUR UN TOUR DU MONDE

 Rentrons directement dans le vif du sujet.

1. COMMENCE PAR LES PAYS OÙ VOUS VOUS SENTEZ DE VOYAGER

On entend souvent dire que tous les pays ne sont pas égaux vis-à-vis de la difficulté, surtout lorsque l’on n’a pas beaucoup voyagé.

Ce n’est pas vraiment une question de difficulté, disons plutôt que le voyageur n’est pas forcément prêt au début pour tous les pays, il va apprendre petit à petit, se forger et faire son expérience. Plus il aimera ça, plus il en voudra.

 Nous avons suivi de très près, un jeune couple de voyageur : Fabienne & Benoit, lors de leur tour du monde en 2013-2014.

Au moment de planifier leur voyage, ils voulaient absolument commencer par l’Asie. Il n’y a rien de rationnel dans ce choix, mais ils ne connaissaient pas vraiment l’Amérique du Sud et cela les effrayaient un peu. Ils avaient envie d’acquérir de l’expérience de voyage avant d’y aller.

Après leurs 10 mois, qui étaient juste à couper le souffle en Amérique du Sud, ils se sont rendu compte que leurs appréhensions étaient vraiment infondés. Malgré tout, ils ne regrettent pas d’avoir commencé par l’Asie. Ils ont une petite citation pour vous globe trotters :

« N’essaye pas d’aller contre ta nature, le voyage s’en chargera. »

 

 2. NE JAMAIS SOUS-ESTIMER LA SUPERFICIE D’UN PAYS, SURTOUT SI CELUI-CI PEUT-ÊTRE UN CONTINENT…

Que diriez-vous de comparer la France et l’Australie ?

France vs Australie

Autrement dit :

La France : 643 801 km²

L’Australie : 7 692 000 km²

Un petit calcul et on trouve que la superficie de l’Australie fait environ 12 fois la taille de la France.

Prenons sinon l’exemple de la Chine et de la Suisse : La Chine fait 232 fois la taille de la Suisse. On pourrait alors dire que passer 67 jours en Chine reviendrait à 7h en Suisse. Avec 7h en Suisse difficile d’apprendre à connaitre le pays…

 

3. ÊTRE OUVERT AU CHANGEMENT

Il n’est pas obligatoire de faire un itinéraire, cela est propre à chacun. Certains préféreront tout planifier dans l’extrême : Tel jour, tel activité déjà réservé, tel nuit ça sera dans tel hostel ou tel hôtel. Sur 2 mois voire 1 an..

D’autres vivront au jour le jour, en fonction de leur humeur, de leur budget et de leurs envies.

Conseil : Personnellement, je préfère ne pas réserver à l’avance, quitte même à arriver à 22 ou 23h pour prendre une nuit dans un hostel car beaucoup de backpackers sont inquiets, réservent à l’avance, et parfois, il faut prendre en compte les imprévus..

Imagine que vous ayez un vol de Bali à Bangkok, prévu à 18h donc arrivé à 22h, qui est retardé de 6h, vous allez rater la nuit que vous aviez prévue et donc l’activité réservée le lendemain car vous serez trop fatigué (nuit blanche). Vous auriez dépensé de l’argent inutilement, en plus, vous ne laisserez pas place aux rencontres ni au destin, prends la vie comme elle vient.

COMMENT ESTIMER SON BUDGET POUR UN TOUR DU MONDE ?

COMMENT ESTIMER SON BUDGET POUR UN TOUR DU MONDE ?

LA VÉRITABLE QUESTION N’EST-ELLE PAS COMBIEN COÛTE UN TOUR DU MONDE ?

Il est difficile de donner un montant exact, cependant, en moyenne pour un tour du monde, le budget se chiffre entre 12 000 et 18 000 € par personne pour un an. Celui-ci varie en fonction de votre façon de vivre et de dépenser tes économies.

Je vous ai préparé une première liste des principales dépenses à budgétiser :

  • Avant le départ : Achat de matériel, billets d’avion, etc.
  • Les frais administratifs : Ceux-ci comprennent les éventuels frais de visas et les frais bancaires.
  • Les frais liés à la santé : Les assurances et les vaccins ainsi qu’un stock minimal de médicament pour sa trousse de secours.
  • Les charges courantes : Crédit hypothécaire, assurance ménage, voiture, etc. Dans l’idéal, il est souhaitable de réduire un maximum ces charges avec son départ.
  • Les dépenses quotidiennes par pays : Ce budget varie fortement selon les pays et comprend généralement le logement, les transports locaux, la nourriture ainsi que les visites et activités.
  • Les extras : En voyageant, il est important de se faire plaisir. Prévoir un petit budget supplémentaire pour les activités ou achats qui sortent de l’ordinaire.
  • Un budget retour : Prévoir quelques réserves pour assurer un retour serein est vivement recommandé. C’est un montant que l’on met de côté et que l’on utilisera à son retour uniquement.

Une seconde liste est à votre disposition ci-dessous, vous permettant de prendre en compte les facteurs qui feront varier votre budget :

  • Le choix des pays – Comme nous l’avons entrevu dans l’article : Comment préparer son itinéraire ? Le budget n’est pas le même d’un pays à l’autre. C’est sans aucun doute le point le plus important à prendre en compte pour établir son budget.
  • La durée du séjour par pays – Voyager lentement coûte en général moins cher. Vous dépenserez moins en transport et vous pourrez négocier plus facilement le prix de tes nuits sur de longue période.
  • Le confort – Bien évidement loger dans un hôtel 4 étoiles à Bali ou dans un hôtel 4 étoiles au Japon, cela n’est pas le même tarif… Il en va de même si vous faites les courses en supermarché pour une semaine de randonnée dans les montagnes.
  • L’alimentation – Saviez-vous que dans de nombreux pays une bière coûte parfois plus chère qu’un repas complet dans un restaurant ? A prendre en compte 😉
  • Le nombre de voyageur – Voyager seul où à plusieurs, cela fait considérablement varier les tarifs. Exemple : un taxi seul à Bali pour aller de Ubud à Denpasar coûtera le même prix que vous soyez seul ou accompagné.

 

A vos estimations mes voyageurs du monde !

COMMENT PRÉPARER SON ITINÉRAIRE POUR UN TOUR DU MONDE ?

COMMENT PRÉPARER SON ITINÉRAIRE POUR UN TOUR DU MONDE ?

Pour préparer son itinéraire, il y a, en général, deux types de personnes. Ceux qui planifient un itinéraire au jour près et ceux qui décident de partir sans faire aucun plan. Entre ces deux extrêmes, on peut trouver un juste milieu et construire un itinéraire général du sens du voyage.

Nous vous conseillons de faire une liste de tous les pays que vous souhaitez visiter. Vous allez voir, la liste risque d’être longue mais pas d’inquiétudes. Vous allez pouvoir épurer cette liste avec trois règles simples.

LES INFORMATIONS SUR LES CLIMATS POUR OBTENIR LE SENS DE SON VOYAGE

Saviez-vous que les saisons sont inversées d’un hémisphère à l’autre ?

Quand on fête Noël en France sous la neige, ils fêtent Noël en Australie avec 40 degrés à la plage en maillot de bain… Il est préférable de ne pas avoir pris le manteau de ski à ce moment là 😉

Idem pour l’Indonésie où l’Asie avec la saison des pluies. Une visite du Taj Mahal est préférable sous une belle journée ensoleillée plutôt que sous la pluie. Dans les pays comme l’Indonésie, la moyenne des précipitations mensuelle passe de 30 mm à 300 mm entre la saison « sèche » et la saison des pluies.

Par conséquent, prenez en compte dans vos calculs les différents climats et que les saisons sous l’équateur sont inversées !

LES CONTRAINTES DES VISAS

Par exemple, la Russie et la Chine ont, en 2018, une politique de visa qui impose aux backpackers de faire la demande du visa dans leur pays de résidence. Attention, il est quasiment impossible de faire la demande une fois en route. L’entré dans le pays doit se faire environ 3 mois après l’obtention du visa. Il est donc souhaitable de d’organiser ces pays dans le début de votre itinéraire.

ADAPTER SA LISTE DE PAYS EN FONCTION DE SON BUDGET 

Nous avons établi une liste de pays avec le budget moyen par jours afin de vous donner une idée de budget pour votre tour du monde.