Rentrons directement dans le vif du sujet.

1. COMMENCE PAR LES PAYS OÙ VOUS VOUS SENTEZ DE VOYAGER

On entend souvent dire que tous les pays ne sont pas égaux vis-à-vis de la difficulté, surtout lorsque l’on n’a pas beaucoup voyagé.

Ce n’est pas vraiment une question de difficulté, disons plutôt que le voyageur n’est pas forcément prêt au début pour tous les pays, il va apprendre petit à petit, se forger et faire son expérience. Plus il aimera ça, plus il en voudra.

 Nous avons suivi de très près, un jeune couple de voyageur : Fabienne & Benoit, lors de leur tour du monde en 2013-2014.

Au moment de planifier leur voyage, ils voulaient absolument commencer par l’Asie. Il n’y a rien de rationnel dans ce choix, mais ils ne connaissaient pas vraiment l’Amérique du Sud et cela les effrayaient un peu. Ils avaient envie d’acquérir de l’expérience de voyage avant d’y aller.

Après leurs 10 mois, qui étaient juste à couper le souffle en Amérique du Sud, ils se sont rendu compte que leurs appréhensions étaient vraiment infondés. Malgré tout, ils ne regrettent pas d’avoir commencé par l’Asie. Ils ont une petite citation pour vous globe trotters :

« N’essaye pas d’aller contre ta nature, le voyage s’en chargera. »

 

 2. NE JAMAIS SOUS-ESTIMER LA SUPERFICIE D’UN PAYS, SURTOUT SI CELUI-CI PEUT-ÊTRE UN CONTINENT…

Que diriez-vous de comparer la France et l’Australie ?

France vs Australie

Autrement dit :

La France : 643 801 km²

L’Australie : 7 692 000 km²

Un petit calcul et on trouve que la superficie de l’Australie fait environ 12 fois la taille de la France.

Prenons sinon l’exemple de la Chine et de la Suisse : La Chine fait 232 fois la taille de la Suisse. On pourrait alors dire que passer 67 jours en Chine reviendrait à 7h en Suisse. Avec 7h en Suisse difficile d’apprendre à connaitre le pays…

 

3. ÊTRE OUVERT AU CHANGEMENT

Il n’est pas obligatoire de faire un itinéraire, cela est propre à chacun. Certains préféreront tout planifier dans l’extrême : Tel jour, tel activité déjà réservé, tel nuit ça sera dans tel hostel ou tel hôtel. Sur 2 mois voire 1 an..

D’autres vivront au jour le jour, en fonction de leur humeur, de leur budget et de leurs envies.

Conseil : Personnellement, je préfère ne pas réserver à l’avance, quitte même à arriver à 22 ou 23h pour prendre une nuit dans un hostel car beaucoup de backpackers sont inquiets, réservent à l’avance, et parfois, il faut prendre en compte les imprévus..

Imagine que vous ayez un vol de Bali à Bangkok, prévu à 18h donc arrivé à 22h, qui est retardé de 6h, vous allez rater la nuit que vous aviez prévue et donc l’activité réservée le lendemain car vous serez trop fatigué (nuit blanche). Vous auriez dépensé de l’argent inutilement, en plus, vous ne laisserez pas place aux rencontres ni au destin, prends la vie comme elle vient.