Site Loader
quartier rouge Amsterdam

Aujourd’hui, cap sur Amsterdam pour un voyage des plus érotiques et sensuels. Connais-tu cette partie d’Amsterdam qui est considérée comme un grand parc d’attraction sexuel? Néons rouges, portes vitrées, sous-vêtements aguichants… Installe-toi confortablement sans ton canapé et lis la suite de cet article!

1. C’est quoi le quartier rouge?

La zone De Wallen d’Amsterdam, mieux connue sous le nom de quartier rouge, est l’une des plus grandes attractions touristiques de la ville. Il est un dédale de ruelles, de bars débordants et d’un éventail de prostituées,illuminées en rouge dans les vitrines. Il ne pourrait pas être au goût de tout le monde mais si tu es en quête d’exotisme et que tu veux satisfaire ta curiosité, alors tu seras servi sur un plateau d’argent!

La zone de Wallen a été construite au 13e siècle et plus tard est devenue un port. C’est alors que sa réputation commença. Les prostituées furent attirées par le quartier en raison des nombreux marins qui occupaient la région.

Depuis lors, la réglementation entourant le travail du sexe aux Pays-Bas a beaucoup fluctué. 

Durant les années 70, le marché des coffee-shops est fleurissant suite à la légalisation du Cannabis.

En 1811, l’interdiction de la prostitution fut prononcée lorsqu’une loi fut votée interdisant les bordels et le proxénétisme,  avant d’être réintégrée en 2000.

Le 01/08/2000, la Hollande légalise la prostitution. Ces deux légalisations historiques (Canabis et Prostitution) ont provoqué un tel engouement que cela a permis le développement des industries et les propriétaires décidèrent de louer leurs chambres et vitrines.

2. Amusement et sexe

Les Wallen a un certain nombre de sexshops, de séances érotiques, des clubs de live sexshow, peepshows, un Musée sur le sexe, un Musée sur le Cannabis et un certain nombre de coffee shops qui vendent de la Marijuana.

Et si on parlait un peu des prostituées du quartier rouge?

Brunes, blondes, jeunes ou plus expérimentées, en très petite tenue, elles attendent sur une chaise ou un tabouret de bar. Immobiles ou ondulant lentement dans une cabine dotée d’une baie vitrée donnant sur la rue, le côté femme-objet dans une boîte peut être déconcertant souvent pour certaines personnes. On aperçoit derrière elles un lit, des serviettes jetables, des draps, un lavabo, certains ont même de la radio. Le système est simple: si le rideau est ouvert et qu’une femme plus ou moins vêtue est derrière la vitrine, c’est qu’elle est libre. Mais si le rideau en velours rouge est complètement tiré, c’est qu’elle n’est pas disponible. Chaque fille a sa technique. Si certains attendent que les clients viennent à elles, d’autres interpellent les passants ou répondent chaleureusement aux insinuations plus ou moins subtiles des piétons. Pour attirer l’attention, il arrive qu’elles toquent à la vitre, mais c’est plus souvent l’intéressé qui fait le premier pas.

3. Les prix

Il faut savoir que la location des vitrines coûte environ 75 à 150 euros pour 8 heures. Pour les clients, le prix moyen est de 50 euros pour 30 minutes. Dans tous les cas, tout le monde peut y trouver son compte parce qu’il y a vraiment de tout âge et de toute morphologies, souvent superficielles, il y en a même de plus naturelles, et souvent très jolies et bien proportionnées. Par ailleurs, on peut également trouver des transexuelles ou des hommes dans certains quartiers d’Amsterdam. Franchement, le quartier rouge d’Amsterdam, c’est une autre culture et une autre atmosphère. C’est à voir, à découvrir rien que par curiosité et pour ressentir cette ambiance originale.

Tu souhaites monter ton business en devenant un ou une professionnel(le) du Quartier Rouge ?

Pour cela, je t’invite à te rapprocher de December Velvet, elle saura te conseiller sur ce business afin de devenir une véritable travailleuse du sexe. Si l’on devait comparer le quartier rouge d’Amsterdam avec un quartier de Paris, la réponse serait le quartier de Pigalle bien évidemment.

4. Les dernières actualités du quartier rouge

Depuis 2018, Femke Halsema est le maire de la ville d’Amsterdam. Le 03/07/2019, il a annoncé qu’il souhaitait faire une transformation assez radicale de ce quartier. 

En effet, il déplore ce que celui-ci est devenu : “une attraction pour touriste”, il a déclaré lors d’une interview dans un magasine néerlandais :

«La nuisance ne vient pas des travailleuses du sexe elles-mêmesElles sont devenues une attraction touristique qui attire un grand nombre de personnes qui viennent prendre des selfies là-bas. C’est dégradant. On ne peut pas soutenir ça.»

Comment Femke Halsema transformera-t-il le quartier rouge de notre petite capital préférée ? 

Il envisage plusieurs projets tels que la fermeture des vitrines, le déplacement de cette activité dans une maison close, bannir les personnes qui vivent de services sexuelles pour les déplacer, etc.

Famke souhaite conserver dans tous les cas le quartier en le transformant.

Pour faire entendre leur voix, les professionnels (travailleurs du sexe) ont créé “Red Light United”, un syndicat afin d’obtenir une force conséquente dans les débats sur l’avenir du quartier rouge.

Ce syndicat, représenté par December Velvet et accompagné par Proud, le plus ancien des syndicats pour prostitués aux Pays-Bas, prônent une multiplication des vitrines dans le quartier rouge.

Notre voyage à Amsterdam

Nous sommes partis à Amsterdam en janvier 2017 pour quelques jours afin de visiter cette magnifique ville.

Avant notre départ, nous avons réservé un Airbnb place Westermarkt (1016 Amsterdam) pour 3 nuits du jeudi au dimanche pour un total de 600€.

amsterdam 2017
amsterdam 2017

Nous étions trois amis dans un appartement de 170 m2 dans le centre d’Amsterdam.

Nous avons tous été choqué d’observer le nombre de vélo qui circulent dans ce port hollandais. Est-ce que tu savais que les vélos sont aussi dangereux que les voitures à Amsterdam ?

Les habitants sont très respectueux du code de la route et favorisent l’écologie avant tout. Si le bonhomme au passage piéton est vert, un conseil, respecte-le où tu seras très mal vu, voir même, les citoyens t’empécheront de traverser la route.

Notre première initiative/activité, une fois l’appartement visité, fut d’aller découvrir à quoi ressemblait un Coffee-shop. Notre premier étonnement fut de constater que les clients pouvaient fumer à l’intérieur, ce qui est impossible pour la cigarette en France. Agréable surprise en rentrant dans ce coffee d’observer la variété de Weed disponible, nous avons pris de la Sativa. C’est d’ailleurs à Amsterdam que j’ai découvert qu’il y avait 2 sortes de weed : l’Indica et la Sativa. Une weed est donc un mélange de Sativa et d’Indica avec un pourcentage, par exemple, 35% Sativa / 65% Indica, pour la White Widow.

Mais qu’en est-il de ce fameux quartier rouge me diras-tu ? 

Le soir même, nous sommes allés visiter le quartier rouge qui se trouvait à 10 ou 15 min de marche de l’appartement. C’est l’avantage de la capitale des Pays-Bas, tout peut se faire rapidement à pieds ou à vélo. Nous nous sommes retrouvés en face d’une sorte de cinéma avec des acteurs bien réels comme au théâtre. Mes amis m’ont convaincu de rentrer pour voir ce que les gens prenaient plaisir à regarder. J’ai pris une pièce de 2€ et j’ai passé la porte. Je me suis retrouvé dans une pièce de 2 mètre carré, puis la lumière s’est éteinte. A ce moment la j’ai compris que c’était une attraction pour les voyeurs. Lumière éteinte, j’ai pu voir à travers une vitre teintée un homme qui prenait à 4 pattes une femme sur un lit rond qui tournait afin d’observer la scène sous tous ces angles.

Au bout de 3 minutes à observer ce spectacle, la lumière s’est rallumée. Pour continuer à observer, il fallait remettre une pièce de 2€.

Nous sommes tous les 3 sorties de ce “cinéma” et avons continué en direction des vitrines …

Pour commencer, nous fûmes un peu génés car ce n’est pas commun en France, le sexe est plutôt un sujet tabou dans notre culture. Puis, nous nous sommes adaptés et avons continué de nous promener pour admirer ce spectacle.

Je te recommande de ne pas faire de photos ou de selfie car cela est très mal vu de la part des locaux et des travailleuses du sexe.

Malheureusement, la Team Under The Rocks n’a pas osé essayer les services d’une de ces professionnelles. Nous nous sommes contentés de visiter le quartier et nous sommes rentrés nous coucher pour visiter d’autres quartiers de la ville le lendemain.

Marie Claire GOGOUA

3 Replies to “Le quartier rouge”

  1. Je suis allée visiter le quartier rouge cette été, merci pour votre article. Nous avons visiter plusieurs coffee shop et musée que vous pourriez rajouter dans cette article. Contactez moi si ça vous intéresse 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.